Vinci déverse du béton directement dans la Seine depuis plus d'un an

Nouveau scandale pour Vinci ! La multinationale française vient de reconnaître, ce mercredi 24 avril, avoir déversé des eaux polluées par des résidus de béton directement dans la Seine, et ce, semble-t-il, pendant les 18 derniers mois. Cet aveu fait suite à une plainte déposée par une association de pêche et de protection de la nature. Reste désormais à déterminer les responsabilités de chacun.


Une partie des berges de Nanterre est désormais recouverte par une épaisse couche de béton. Crédit photo: Stonel

On a du mal à voir une réelle évolution des consciences concernant le respect de l'environnement au sein des grandes entreprises françaises. Le géant du BTP, Vinci, a reconnu, par l'intermédiaire de sa filiale Vinci Construction, avoir déversé des milliers de litres d'eau chargée en résidus de béton sur les berges de la Seine à Nanterre.


Cette affaire avait commencé le 19 mars dernier lorsqu'un garde-pêche avait repéré l'écoulement illégal. Il a ensuite rapporté les faits à l'Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA), confirmant une information de nos confrères d'Europe 1.


Depuis, une plainte a été déposée contre Vinci pour "abandon de déchet", "rejet en eau douce de substance nuisible au poisson" et "destruction de frayère". À noter que le déversement provenait d'une centrale à béton, propriété du géant français, qui alimente le chantier Eole d’extension du RER E vers l’ouest parisien.


C'est "tout un pan de berge" qui a été détruit en l'espace de 18 mois. Une situation que déplore Sandrine Armirail, présidente de l’AAPPMA 92. "Les berges, c’est l’endroit le plus intéressant pour la biodiversité. Vu que tout est bétonné sur le fond, il n’y a plus rien".


De son côté, Vinci a assuré avoir "mis en œuvre les mesures nécessaires pour stopper cet écoulement". Et ajoute dans son communiqué: "Après enquête interne, si des responsabilités individuelles venaient à être établies, des sanctions seront prises".


La Présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, s'est dite "scandalisée". "Je demande au groupe Vinci que toute la clarté soit faite dans cette affaire et des sanctions exemplaires contre ces pollutions sauvages!" (Twitter).



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne