Vinci condamné à 50 000 euros d'amende pour avoir déversé du béton dans la Seine

La justice vient de rendre son verdict. Dodin Campenon Bernard, une filiale de Vinci Construction, a été reconnue coupable d'avoir rejeté du béton directement dans la Seine en mars 2019. Pour cela, la multinationale française a écopé d'une amende de 90 000 euros, dont 40 000 euros avec sursis. Une condamnation loin d'être satisfaisante pour les défenseurs de l'environnement.


Pour une fois, on ne pourra pas reprocher à la justice un manque de réactivité. Ce mercredi, la filiale de Vinci Construction, Dodin Campenon Bernard, a été condamnée à une amende de 90 000 euros, dont 40 000 euros avec sursis, pour avoir rejeté du béton dans la Seine en mars 2019.


Une amende bien loin des attentes de certains citoyens. "90 000 euros, ça ne représente au final pas grand-chose au regard du préjudice environnemental dont cette entreprise est responsable. Il ne faut pas oublier qu'à cet endroit de la Seine, c'est toute une faune qui a disparu", souligne un agent de développement de la Fédération interdépartementale pour la pêche et la protection du milieu aquatique (FPPMA).


Pour rappel, le 19 mars 2019, des garde-pêches avaient alerté la police de l'eau d'un déversement continu d'eau chargée de sable et de traces de ciment vers le lit de la Seine. Vinci a reconnu les faits, mais continue à soutenir la thèse de l'accident.




A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne