Une baleine retrouvée morte avec 40 kg de plastique dans l'estomac

Samedi dernier, une jeune baleine mâle de 4,5 m de long et d'une demi-tonne a été retrouvée morte aux Philippines avec 40 kilos de plastiques en tout genre retrouvés à l'intérieur de son estomac.

Si, rien n'est fait d'ici 2025, ce seront 250 millions de tonnes de plastiques qui se retrouveront au fond des océans. Crédit photo : D' Bone Collector Museum Inc.

La baleine à bec de Cuvier retrouvée échouée sur une plage aux Philippines, contenait 40 kg de déchets plastiques, dont " seize sacs de riz, quatre sacs utilisés dans les plantations de banane et plusieurs sachets de course ", a révélé le D’Bone Collector Museum inc. (centre éducatif présentant des squelettes préservés de toute sorte d'animaux). Le musée philippin avoue n'avoir jamais observé une aussi grande quantité de plastique dans l'estomac d’une baleine d'autant plus qu'ici il est question d'une baleine juvénile.


Ces déchets logés dans l'estomac de la baleine auraient causé la mort prématurée du cétacé. Après analyse et suite à l’autopsie, les biologistes marins et des volontaires du Muséum d’Histoire naturelle de la ville de Davao ont annoncé que la baleine avait succombé à un choc gastrique dû à l’ingestion de tout ce plastique. La jeune baleine serait morte dans d’affreuses douleurs. En effet, la déshydratation et le manque de nourriture faute de pouvoir s’alimenter correctement auront eu raison de lui.


Le jeune cétacé a été retrouvé très mal en point, extrêmement amaigri et vomissait du sang. D'après un rapport publié par l'ONG The Nature Conservancy en 2017, l'Asie de l'Est est considérée comme la région du monde avec un nombre élevé de plastiques déversée chaque année dans ces océans. Si, rien n'est fait d'ici 2025, ce seront 250 millions de tonnes de plastiques qui se retrouveront au fond des océans. L'enjeu est de taille, car il en va de la survie des espèces.


Face à l'urgence de la situation, le musée lance un appel : " le gouvernement doit prendre des mesures contre ceux qui continuent de traiter les cours d’eau et l’océan comme des bennes à ordures ".




A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN