Un géant minier fait exploser un site historique aborigène en Australie

La multinationale anglo-australienne d’extraction des minéraux et des métaux, Rio Tinto, a reconnu avoir détruit des grottes préhistoriques habitées par des aborigènes, il y a 46 000 ans en Australie.


Ancienne peinture aborigène au parc national de Kakadu dans le Territoire du Nord, Australie. Crédit photo : Trial.

Rio Tinto a mené des travaux à l’explosif pour agrandir l’une de ses mines de fer dans la région reculée de Pilbara, en Australie-Occidentale. Le résultat est consternant: le site de la grotte préhistorique de Juukan Gorge, un des plus anciens endroits connus au monde a été démoli.


Des représentants de la communauté autochtone ont déclaré: "notre peuple est profondément attristé par la destruction de ces grottes et pleure la perte du lien avec nos ancêtres ainsi qu’avec notre terre". La compagnie a expliqué qu’elle essayait d’éviter les explosions à proximité des sites culturels "lorsque cela était possible".


Le plus inquiétant, concernant la protection du patrimoine australien, est que les agissements du géant minier ne sont pas illégaux. En 2013, Rio Tinto avait obtenu le consentement du ministre pour effectuer des fouilles dans la région bien qu'ils aient un impact sur les abris-sous-roche Juukan 1 et Juukan 2 en vertu de l'article 18 de la loi sur le patrimoine autochtone.


Un an après ces autorisations, les fouilles archéologiques dans le secteur avaient pourtant permis de découvrir des artefacts datant d'avant la dernière période glaciaire.


Le gouvernement de l’État d’Australie-Occidentale est en train de revoir les lois encadrant l’exploitation minière.


A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne