Un enterrement alternatif, le "compost humain", est légalisé dans un Etat américain

Les habitants de l'Etat de Washington, au nord-ouest des Etats-Unis ont désormais un autre choix que l'enterrement classique ou la crémation, avec la possibilité d'être transformés en "compost humain".


Après ce retour à la terre rapide et total, le terreau est donné aux proches. Crédit photo : Charoenthai / Shutterstock

La loi qui va autoriser le processus officiellement définit comme la "conversion, accélérée et en milieu clos, de restes humains en humus", a été adoptée fin avril par Jay Inslee, le gouverneur démocrate de cet Etat très progressiste, qui est par ailleurs candidat à l'élection présidentielle de 2020 avec un programme très écologique.


Créée à Seattle, la plus grande ville de l’Etat de Washington, la société Recompose a mis au point ce processus de compostage humain qui s'apprête à être commercialisé. La mesure va entrer en vigueur en mai 2020.


"La recomposition offre une alternative naturelle, sûre, durable et permet des économies importantes en matière d'émissions de CO2 et d'utilisation des terres", plaide Katrina Spade, à la tête du projet de loi. "L'idée de retourner à la nature de manière aussi directe et d'être placé de nouveau dans le cycle de la vie est en fait assez belle", poursuit-elle.


Comme celui-ci, plusieurs méthodes d'inhumation "vertes" sont créees, notamment aux Etats-Unis, avec des cercueils biodégradables, ou un enterrement au cœur des racines d’un arbre, etc.


L’année dernière, ce nouveau processus avait été testé scientifiquement, et avec succès, par l'université de l'Etat de Washington, grâce à six corps légués par des volontaires. Cela a donc permis de faire valider cette loi, pour une mise en place dès l’année prochaine.


Cette méthode est finalement une accélération du processus naturel de décomposition du corps. Placé dans des conditions idéales d'humidité et d'oxygénation, entouré de foin, de copeaux de bois et de plantes dans un espace clos, le corps disparait de manière accélérée. Au bout d’un mois à peu près, le résultat est un terreau classique, selon la société Recompose.


L'humus est ensuite remis aux familles, qui peuvent l’utiliser chez eux, pour faire pousser un arbre ou des plantes, par exemple. Comme le dirait Candide, après tout, il faut cultiver notre jardin !



A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN