Un chef papou de passage en France pour sensibiliser à la biodiversité

Mis à jour : 4 sept 2019

Personnage principal du documentaire « Frère des arbres », un des chefs d’une tribu papoue, Mundiya Kepanga, est de passage en France pour échanger avec des enfants et des acteurs de la transition écologique, en partageant son expérience de vie, dans la nature, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Tenue traditionnel des Huli, la tribu du chef Mundiya Kepanga, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Crédit photo : Amy Harris

Sauver les arbres pour sauver les hommes, c'est le message du film "Frère des arbres" réalisé par Marc Dozier et Luc Marescot. Le personnage principal est un chef papou, Mundiya Kepanga. À cause de la surexploitation et de la déforestation, la forêt où il vit, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, est menacée. Il lutte pour défendre son mode de vie, tout en veillant sur l'une des dernières forêts primaires du globe.


Il est venu dans le sud de la France pour sensibiliser à l'écologie, et notamment auprès des enfants.

Encouragé à parler du film qui lui est consacré, il évoque son combat contre la déforestation. Il est accompagné d'un traducteur, parfois le réalisateur Marc Dozier qui comprend le Huli et le Pidgin, les deux langues papoues parlées par le chef Mundiya Kepanga, qui ne parle ni français ni anglais.

Cet infatigable protecteur de la nature est habitué à quitter régulièrement sa Papouasie-Nouvelle-Guinée natale pour sillonner le monde et prévenir les hommes de leur propre menace.


Cet homme de la tribu des Huli ne parle ni français ni anglais, mais son message est clair, il faut préserver et respecter la Terre


À Tarascon (13), il a rendu visite à un agriculteur qui produit sans pesticide, pour prouver que les méthodes alternatives et respectueuses de l’environnement sont possibles et viables.


Invité par des parents d’élèves, le chef papou s'est également rendu dans une école, à Vence (06), pour rencontrer les enfants et parler de ses convictions aux élèves, une rencontre unique. Mundiya Kepanga, entouré de sa petite "tribu" d’enfants, a pu leur raconter son mode de vie, tout en visionnant le documentaire. Les élèves et l'homme du bout du monde ont ensuite discuté, sur leurs actions pour l’écologie, ou encore les curiosités du mode de vie du chef, un moment marquant.

Mundiya Kepanga croit avoir réussi à transmettre son message : « Nous ne pouvons pas contrôler les adultes, ils n'écoutent pas nos paroles. En revanche, nous pouvons influencer les enfants, c'est pour ça que j'aime intervenir dans des écoles », confie-t-il.


Aux vues de la joie et du succès de ces visites, Mundiya Kepanga souhaite continuer longtemps à défendre les arbres et la nature, ici, chez lui, ou ailleurs, ainsi qu’à partager ses convictions et ses histoires aux générations futures. Des projections du documentaire en sa présence, accompagné de l'équipe de tournage, sont prévues en France.



A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN