Road trip dans la Daintree Rainforest: au cœur de la forêt tropicale humide d'Australie

L’Australie compte 516 parcs nationaux qui recouvrent une surface de 28 millions d’hectares. Parmi les plus connus et les plus visités, le Daintree National Park, au nord-est du pays et à moins de 100 km de Cairns. Cette immense réserve naturelle est considérée comme l’une des plus anciennes forêts primaires au monde. Elle regorge d’une faune et d’une flore unique sur Terre. Il est courant de croiser des groupes de backpackers venant du monde entier et voyageant en van, ou en 4x4 aménagé. Plusieurs haltes valent vraiment le détour.


Un de ces lieux mystérieux au coeur de la Daintree Rainforest. Crédit photo: Océane Entfellner

De Cairns au Parc National de la Daintree Forest


La plupart des globe-trotters partent de Cairns, et l’itinéraire avant d’arriver au parc est agréable et fait déjà parti du voyage.

La plage de Palm Cove. Crédit photo: Océane Entfellner

Le mieux est de passer par la route qui longe la côte, la Cook Highway. Elle borde de magnifiques et immenses plages désertes autour de Palm Cove, à 30 min de Cairns. La baignade est restreinte par les sauveteurs en mer, à l’intérieur de zones protégées par des filets pour bloquer les méduses box jellyfish et irukandji et les requins.



Port Douglas est aussi une petite ville plaisante où il est possible de s’arrêter pour se promener au bord de l’eau et de voir quelques crocodiles sauvages.


Avant de pénétrer réellement dans le parc, il est essentiel de faire un détour par Mossman Gorge, à l'entrée de la forêt tropicale, pour découvrir la canopée sur une promenade surélevée avec quelques ponts suspendus comme au-dessus de Rex Creek. Les arbres particuliers avec leurs racines hors-sol très hautes mènent jusqu’à Wurrumbu Creek.


Au cœur de la Daintree Forest


Crédit photo: Océane Entfellner

La forêt regorge de parcours pédestres à travers une végétation dense où il est possible de croiser des casoars, des crocodiles, des kangourous arboricoles, des grenouilles vertes fluorescentes avec des pattes-ventouses, des chats marsupiaux …



Crédit photo: Océane Entfellner

Les routes sont praticables et goudronnées mais certains chemins plus escarpés comprennent des passages à guets où le 4x4 est obligatoire. Les paysages sur la route sont grandioses, particulièrement sur les hauteurs des montagnes avec des vues panoramiques comme le Mount Alexandra Lookout.




À la pointe nord, Cape Tribulation offre une plage entourée d’une jungle luxuriante totalement désertée pendant la saison des pluies (de décembre à avril). À 2 kms de là, il est possible de goûter à des hamburgers de viande de crocodile au Masons Cafe.


Pour les plus aventureux, l’ascension du mont Sorrow est possible en empruntant de petits chemins abrupts qui ressemblent parfois plus à de l’escalade. Attention aussi à la météo qui peut rendre le chemin impraticable et gâcher la vue avec un épais brouillard.


Cow Bay Beach. Crédit photo: Océane Entfellner

Plus au Sud, à Cow Bay Beach, la flore descend jusqu’à l’orée de l’immense plage de sable blanc parsemée de coraux blancs et morts et de méduses échouées. Des balançoires accrochées aux palmiers permettent de faire une petite pause dans un cadre paradisiaque.


La richesse de la forêt maintenant protégée de l’exploitation forestière


En 1983, le Bloomfield track est tracé à l’aide de bulldozers reliant Cape Tribulation et la rivière de Bloomfield. Mais cette construction provoque des contestations chez ceux qui souhaitent protéger l’écosystème ancien et fragile, le gouvernement fédéral est poussé à soumettre la forêt à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette requête est acceptée en 1988 et l’exploitation commerciale de bois devient alors interdite. Mais les autorités ne contrôlent toujours pas l’accès à la propriété foncière de cette région. À partir des années 90, le gouvernement et les agences de protection de l’environnement achètent et réhabilitent ces espaces en les incluant progressivement au parc national.


Le réchauffement climatique qui dérègle l’écosystème et la construction de routes détruisant les lieux de vie de centaines d’espèces sont d’autres problèmes que les associations de protection de l’environnent tentent de limiter.


Crédit photo: Océane Entfellner

A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne