Pollution de l'air: plus de 11 000 morts évités grâce au confinement, selon une étude

Chaque année, environ 45 000 français meurent en raison de la pollution de l'air. Mais voilà, la crise du coronavirus a amené de nombreux changements. Si bien que d'après une récente étude finlandaise, pas moins de 11 300 décès prématurés en Europe, en raison de la pollution de l'air, auraient été évités en l'espace de quelques semaines, grâce notamment au confinement généralisé de la population.


"C’est comme si tout le monde avait arrêté de fumer pendant un mois". Les déclarations du scientifique à l'origine d'une étude sur la qualité de l'air en Europe sont pour le moins étonnantes et pourtant.


Selon des chercheurs finlandais, l'amélioration notable de la qualité de l'air sur le Vieux Continent, en raison du confinement généralisé de la population durant plusieurs semaines, a permis d'éviter 11 300 décès prématurés.


"Notre analyste met en exergue les avantages considérables pour la santé publique et la qualité de vie qui pourraient être obtenus en réduisant les énergies fossiles de manière durable", a ajouté Lauri Myllyvirta, analyste en chef au Centre de recherche sur l’énergie et l’air propre, basé à Helsinki.


Selon l'agence environnementale, la pollution de l’air cause chaque année plus de 400 000 décès prématurés en Europe.





A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne