Plus de 100 nouvelles exoplanètes ont été identifiées

Mis à jour : 11 déc 2018

Le télescope spatial Kepler chargé de repérer de nouvelles exoplanètes a achevé sa mission en octobre 2018. Au total sur 227 candidats, on en retient une centaine qui ont été identifiés comme étant des exoplanètes. Elles sont très variées et leur existence joue un rôle important dans les théories de vies extraterrestres. .

c@Gabriel Perez Diaz (IAC)

L'étude menée par des chercheurs de l'Université et du Centre d'astrobiologie de Tokyo a été publiée dans Earth and Planetary Astrophysics. Les chercheurs expliquent qu'ils ont eu recours à des télescopes spatiaux et des télescopes au sol. Les exoplanètes (des planètes qui tournent autour d'étoiles autres que le Soleil et susceptibles d'être habitables), ont fait l'objet de recherches actives au cours des dernières années.


Actuellement si l'information a été délivrée, une étude plus approfondie de ces planètes aidera à faire avancer la recherche sur les processus à l’origine de leur formation.


M. John Livingston, un étudiant de l'Université de Tokyo et auteur principal des articles sur les exoplanètes, explique: "Bien que le télescope spatial Kepler ait été officiellement mis hors service par la NASA, son télescope spatial successeur, appelé TESS, a déjà commencé à collecter des données. Le premier mois seulement, TESS a déjà trouvé de nombreuses nouvelles exoplanètes et continuera à en découvrir d’autres. Nous pouvons nous attendre à de nouvelles découvertes intéressantes dans les années à venir".


De l'eau et de l'hélium ont pu être identifiés depuis la Terre.


Jusqu'à ce jour il était très difficile de détenir de telles informations sur les exoplanètes. Aujourd'hui plus que jamais les recherches avancent. Autrefois impossible à détecter depuis la Terre par télescope, c'est désormais possible grâce aux nouvelles technologies utilisées par les observatoires terrestres.


En mêlant l'utilisation des télescopes terrestres et orbitaux, les chercheurs pourront à présent examiner de plus en plus d'exoplanètes et leur atmosphère, et ainsi découvrir peut-être une vie autre que sur Terre.


Une première avancée a déjà eu lieu, notamment à l’observatoire de Keck à Hawaii, où la détection des molécules d’eau dans l’atmosphère de l’HR 8799, jeune planète gazeuse géante d'environ sept fois la masse de Jupiter ont été révélées, ainsi que de l'hélium identifié cette fois depuis l’observatoire de Calar Alto, en Espagne, autour de Wasp-107b, à l'aide du télescope Hubble. (L’hélium est l'un des éléments les plus abondants dans l'Univers. C'est un composant majeur des étoiles et des planètes gazeuses. Pourtant très difficile à détecter dans l'atmosphère des exoplanètes).


En conclusion, nous n'avons jamais été aussi vite en matière de découvertes à propos des exoplanètes et cela n'est pas prêt de s'arrêter. La recherche concernant les conditions atmosphériques de ces dernières est en pleine expansion également.


Le prochain télescope spatial James-Webb devrait être mis en service dès 2019.




A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN