Ocean Clean'up: le système censé nettoyer nos océans s'est brisé...

Beaucoup d'espoirs étaient fondés sur le projet Ocean Clean'up. Lancé dès 2013 par un jeune ingénieur, à savoir Boyan Slat, ce dispositif était censé débarrasser les océans de tous leurs déchets. Malheureusement, à peine quelques semaines après son lancement, la barrière nettoyante imaginée par les scientifiques s'est brisée dans l'océan pacifique. Le projet est désormais à l'arrêt.

Le barrage flottant de l'association Ocean Clean'up dans le Pacifique. Crédit photo: Ocean Clean'up.

C'est un coup dur pour les militants de la cause écologique et plus largement pour les défenseurs des océans. Alors que le barrage flottant en forme de U de l'association Ocean Clean'up avait pris la mer en octobre 2018, l'ensemble du dispositif a dû être rapatrié afin d'être réparé. Pour le moment, aucune annonce précise n'a été faite quant à la continuité du projet. Cependant, au vu des 20 millions de dollars déjà investis pour réaliser ce dispositif qui s'avère depuis le début de plus en plus défectueux, on peut se poser la question de son avenir.


Dès le départ depuis la ville de San Francisco aux États-Unis, et malgré de nombreux essais et prototypes réalisés ces dernières années, plusieurs dysfonctionnements étaient apparus. La machine ne s'attaquait qu'aux gros déchets et ne pouvait rien concernant les particules ingérées par la faune et la flore marine. De plus, il est apparu que ce barrage flottant n'évoluait pas assez rapidement dans l'eau pour conserver dans sa nasse les plastiques attrapés.


Le système du barrage qui s'est brisé. Crédit photo: Ocean Clean'up

Ils étaient nombreux les scientifiques à s'offusquer qu'un tel projet puisse voir le jour. Beaucoup avaient d'ailleurs prévenu quant à sa fiabilité. Le capitaine Paul Watson, fondateur de l'ONG Sea Shepherd, a déclaré sur les réseaux sociaux que "l'invention était un échec de conception dès le départ" en rajoutant que "n'importe quel marin aurait pu vous dire que cette structure allait être endommagée par les tempêtes [...] et maintenant elle doit être réparée".


C'est vrai que lorsque l'on s'attarde sur les prévisions faites avant le lancement, à savoir le ramassage d'une tonne de déchets par semaine, et qu'on les compare à ce qui a été réalisé (2 tonnes en un mois), on se rend compte que les estimations ont été surévaluées.


L'objectif principal de l'association était de s'attaquer au vortex de déchets notamment le "7ème continent plastique" situé entre la Californie et Hawaï. Malgré tout le jeune Néerlandais, en charge du projet, reste optimiste. "Nous aurions aimé finir l'année sur une note plus positive, mais nous pensons que ces problèmes de rodage peuvent être résolus et que le nettoyage du Great Pacific Garbage Patch (continent plastique) sera opérationnel en 2019" a déclaré Boyan Slat. Il espère toujours pouvoir nettoyer 50% de la plaque de déchets de l'océan pacifique d'ici 5 ans grâce à ce système.


Retrouvez la vidéo réalisée par Brut sur le sujet






A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN