Nouvelle défaite judiciaire: Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

Monsanto a perdu! Hier, un tribunal fédéral américain a condamné l'entreprise à verser 80,8 millions de dollars au plaignant touché par un cancer rarissime, après avoir utilisé depuis plus de 25 ans l'herbicide phare du groupe.

Le Roundup est l'herbicide le plus controversé encore sur le marché. Crédit photo: Jon Hoyle

C'est la deuxième condamnation du même genre à l'encontre de Monsanto en l'espace de quelques mois. Le jury américain a estimé que le désherbant Roundup du groupe racheté par Bayer en 2018 est cancérigène. La firme est reconnue coupable d'avoir proposé à la vente ses produits, tout en sachant qu'ils étaient dangereux pour la santé.


Jennifer Moore, l'une des avocates du plaignant, a déclaré: "La science nous montre depuis quarante ans que le Roundup peut causer le cancer. Quand on regarde les documents internes à Monsanto, il est aussi très clair qu'ils le savaient. Leur comportement était 'destinée à tromper' et leur attitude est très 'malveillante'. Monsanto doit changer ses pratiques commerciales dès maintenant".


Bayer, déçu de la décision du jury, a annoncé vouloir faire appel du jugement. Pour ces derniers, cela "ne change rien au poids de quarante ans de science et de conclusions d'agences de régulation dans le monde entier qui soutiennent que notre désherbant au glyphosate est sûr et qu'il n'est pas cancérigène".


Aimee Wagstaff, l'autre avocate du plaignant n'a pas hésité a rappelé au jury que: "Monsanto a influencé et manipulé la science" en masquant certains résultats ou en achetant des scientifiques pour qu'ils signent des articles, rédigés au préalable par le groupe.


La décision finale du jury va dans le sens du premier jugement qui s'est déroulé la semaine dernière. En effet, le jury avait estimé que le Roundup était un "facteur substantiel" dans le cancer de Edwin Hardeman. Le jury reproche à Monsanto d'avoir mis sur le marché un produit ayant un "défaut de conception", en omettant volontairement de le mentionner sur les bidons de Roundup. Le groupe a été "négligent" en ne prévenant pas les usagers des risques élevés de cancer, a conclu le tribunal.


Depuis Monsanto essaie, par tous les moyens, de se déculpabiliser et rajoute que personne dans monde n'a conclu de la dangerosité du glyphosate ou du Roundup entre les années 1970 et 2012, date à laquelle M. Hardeman a cessé de s'en servir.


Depuis le rachat de Monsanto par Bayer, sa valeur en bourse a chuté de près de 40%.



A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
evaneos terra darwin

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN