Lush invente les premières boutiques de cosmétiques « en vrac »

L’enseigne aux nombreux engagements éthiques a annoncé, le 18 janvier dernier, l’ouverture d’un nouveau magasin de sa nouvelle ligne « Naked Shop ». Des magasins écoresponsables où rien n’est jetable; à l’heure où les débat sur comment consommer mieux et réduire ses déchets font rage, le coup marketing de la marque tombe à pic.


Les boutiques Lush et leurs produits solides sans emballage vendu au poids. Crédit photo : TViolet

Lush a ouvert sa troisième boutique au concept zéro déchet, le 18 janvier, à Manchester, la troisième après celles de Milan et de Berlin, tout en lançant une nouvelle campagne internationale. La marque a toujours été connue pour ses produits faits main solides (shampoing, dentifrice, déodorant, huile, crème, et autres ) dont plus de la moitié sont sans emballage, ainsi que pour ses engagements écologistes avec de grandes ONG comme Greenpeace ou le SeaSheperd, et là, elle pousse le concept à son paroxysme.


En effet, cette ligne de magasins « Naked Shop » consiste à ne créer aucun déchet. Si déjà auparavant la marque incitait à ramener les emballages des produits pour les réutiliser en les échangeant contre un cosmétique gratuit, là il n’est même plus question des dits emballages: tous les produits sont sous forme solide. D’ailleurs, on ne trouve rien de jetable dans ces nouvelles boutiques; il n’y a même pas d’étiquettes de code-barre, une application mobile reconnait les produits pour le passage en caisse, et on parle également de tickets de paiement numérisés.


Si la marque a de nombreuses fois été accusée de green-washing, elle rattrape son image avec ce nouveau lancement. Alors que les boutiques alimentaires proposant d’acheter en vrac se multiplient, peu de choses sont proposées dans le domaine cosmétique.

En 2014, l’enseigne avait également été accusée d’utiliser des conservateurs et des perturbateurs endocriniens dans la fabrication de ses produits; déjà, la communication avait tout de suite réagi, en proposant des produits absolument transparents, dont la composition était donnée avec beaucoup de précision, et tous les produits non naturels ou chimiques ajoutés se retrouvaient listés.


Avec cette nouvelle gamme « nue », Lush vante ses produits comme étant encore plus écoresponsable; un produit solide se doit d’être autoconservé, ce qui limiterait encore plus l’usage d’additifs chimiques et de conservateurs. La marque utilise aussi des cartons 100% recyclables pour l’envoi de ses produits, qui sont amortis par de l’Ecoflo, une alternative au polystyrène à base de fécule de pomme de terre.


Alors que nous cherchons tous à voir la production de déchet réduire, l’enseigne va se faire remarquer avec ce nouveau lancement. La stratégie de communication autour de cette nouvelle gamme s’inscrit dans un sujet de société international et actuel, se voulant comme un moyen de sensibilisation de la clientèle autour du problème de la consommation de plastique. Ainsi, Mark Constantine, co-fondateur de Lush, a déclaré récemment que « les emballages sont littéralement une idée à jeter ».




A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN