Les températures en Antarctique augmentent trois fois plus vite que la moyenne mondiale

Une nouvelle étude scientifique alarme sur les températures au pôle Sud qui augmentent trois fois plus vite que dans les autres régions de la planète. Il s'agit essentiellement d'un phénomène naturel même si l'Homme peut aussi avoir un impact sur cette région que tout le monde pensait préservée du dérèglement climatique en cours.

Morceau de glace qui se détache de la banquise. Crédit photo : Bernhard Staehli.

Une étude de recherche internationale, publiée dans Nature Climate Change le 29 juin 2020, s’est penchée sur 60 ans de données météorologiques collectées en Antarctique. Les modèles informatiques utilisés ont amené à une conclusion assez inquiétante: cette région glaciaire se réchauffe, et plus rapidement que le reste de la Terre.


Jusque-là, les scientifiques pensaient que l'Antarctique refroidissait alors que le reste du monde suivait une tendance parfaitement opposée. ''On croyait que cette partie de l’Antarctique (le haut plateau isolé) serait à l’abri du réchauffement. Nous avons découvert que ce n’était plus le cas", a expliqué à nos confrères de l’AFP l’un des auteurs, Kyle Clem, de l’Université Victoria à Wellington. Les vents de l'Ouest formaient une barrière protectrice autour du continent, bloquant ainsi l'air chaud.

À l’échelle mondiale, les scientifiques ont constaté une augmentation de la température de l'air de surface. Depuis 1970, l’augmentation de la température par décennie serait comprise entre 0,15 et 0,2°C. Mais en Antarctique, la région subit une augmentation de 0,61°C supplémentaire tous les 10 ans, et ce, au cours des 30 dernières années.


Selon l’étude, le réchauffement de l’Antarctique serait en partie causé par un phénomène cyclique naturel qui, réchauffant la zone tropicale de l’océan Pacifique occidental, entraîne une baisse de la pression atmosphérique dans la mer de Weddell et pousse l’air chaud vers le Pôle Sud. Mais les activités humaines pourraient aussi être un facteur de réchauffement de la région.

Ce que révèle l’étude est alarmant puisque l’avenir des régions et des habitants sur les littoraux est directement lié aux pôles.


A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne