Les fast-foods mis au pied du mur par l'État pour absence de tri des déchets

La secrétaire d’État du ministère de la transition écologique a convoqué les patrons de grandes chaînes de restauration rapides ( Starbucks, Mc Donalds, Burger King, Domino’s et autres) et leur a posé un ultimatum; ils ont jusqu’à la fin du mois de mars pour proposer un plan qui leur permettrait de respecter les prérogatives quant au tri des déchets.


Les patrons des chaînes de fast-food ont 2 mois pour trouver une solution règlementaire quant au tri de leurs déchets, sans quoi les sanctions iront de l'amende à la peine d'emprisonnement. Crédit photo: Africa Studio

En effet, suite à des contrôles effectués dans une cinquantaine de fast foods par le ministère, le verdict est sans appel; aucun n’est en conformité totale avec la réglementation sur le tri des déchets. La plupart des restaurants n’ont même pas l’infrastructure nécessaire au tri. Les patrons de ces principales chaînes ont donc été convoqués par Brune Poirson, la secrétaire d’État à la transition écologique et solidaire.


Nous avons 32000 enseignes de restauration rapides en France qui servent un milliard de repas chaque année, mais qui ne font que très peu d’efforts quant au tri de leurs déchets, alors qu’ils génèrent 183 000 tonnes d’emballages et 60 000 tonnes de déchets alimentaires par an. Ces détritus, mélangés, sont inexploitables, tandis que s’ils étaient triés, les matériaux pourraient être revalorisés. Le tri devrait pouvoir être fait en cuisine, et en salle.


Et ne pas trier ses déchets, pour une chaîne de restauration rapide, constitue une enfreinte à la loi. La secrétaire d’État a donc été très ferme, et a mis les patrons des grandes enseignes au pied du mur, malgré que ces derniers déploraient le manque de temps pour mettre quoique ce soit en place. Brune Poirson n’a pas cédé, les dirigeants ont deux mois. Elle rappelle d’ailleurs qu’une enfreinte à la loi telle peut entraîner des amendes, et peut également aller jusqu’à la peine de prison.


La secrétaire d’État se réserve par ailleurs le droit de donner publiquement le nom des chaînes de restauration rapide qui ne respecterait pas la réglementation, formalisée par un décret datant de mars 2016, afin d’inciter d’autant plus au passage à l’acte. Le ministère compte également renforcer les contrôler, et s’ils le peuvent, renforcer également l’arsenal pénal.


Zéro Waste France, qui avait porté plainte contre Mc Donalds et KFC en octobre dernier pour le même motif, se réjouit de voir l’État prendre le relai.



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne