Les AMAP, une alternative à la grande distribution

À l’heure où l’on parle de gaspillage alimentaire, de pollution, d’agriculture pesticidée, les AMAP sont une solution locale existant partout en France, quant à laquelle la communication est pour l’instant discrète, malgré son succès. L’ AMAP, Association pour le Maintien d’une Agriculture paysanne, est en effet une technique de vente de proximité en circuit court, grâce à laquelle le consommateur va traîner directement avec le producteur.


Les AMAP permettent aux consommateurs d'acheter pour un prix et un poids fixé à l'avance un panier que le producteur préparera lui-même avec ses produits arrivés à maturité. Crédit photo: Istetiana

Selon certaines modalités établies au préalable, un groupe de consommateurs et des paysans vont mettre en place un contrat pour une ou deux saisons. Les producteurs, locaux, vont confectionner des paniers avec une variété de fruits, légumes, viandes, fromages, et autres produits en fonction de leur rendement semainier pour la plupart du temps; le contenu dépend des produits arrivés à maturité.


Aucune importance n’est accordée à la standardisation. Ainsi, le gaspillage est réduit; en effet, dans la grande industrie, quasiment 60% de la production est inutilisable, car ne respecte pas la standardisation du fruit ou du légume qui lui permettrait de se retrouver en rayon. Le prix s’en retrouve également affecté; s’il y a moins de gaspillage, les tarifs diminuent. Les prix des paniers sont effectivement fixés de manière à couvrir les frais de production et les revenus du paysan, ce qui nécessite un engagement sur plusieurs mois, mais permet au consommateur d’éviter de payer pour des intermédiaires inutiles et des emballages.


Les AMAP participent également à la lutte contre la pollution et les risques de l’agriculture industrielle. La réduction de l’impact carbone est indéniable lorsque les produits consommés ne transitent pas à travers l’Europe par camion, que les emballages sont minimes voire inexistants, et dans la rencontre avec le producteur un rapport de confiance peut s’instaurer quant à la non-utilisation de produits chimiques pour le développement de son agriculture. En effet si la production n’est pas forcément certifiée bio, mais elle est sans pesticide, sans engrais, et sans OGM. C’est un partenariat de solidarité; les relations sont plus personnelles qu’institutionnelles.


Les AMAP participent au maintien d’une agriculture de proximité. Elles favorisent aussi le retour à des particularités alimentaires locales et régionales. C’est en effet la mode du locavore; les industriels également multiplient les références aux producteurs locaux pour tenter de labelliser l’offre, même en grande surface, alors que les fournisseurs bio de la grande production sont souvent en monoproduction et ne répondent pas aux exigences de l’agriculture paysanne.


Les lieux de distribution sont les fermes elles-mêmes, ou un rendez-vous (hebdomadaire généralement) est donné dans un lieu de chute comme une maison de quartier ou un magasin d’alimentation spécialisé.


Un annuaire d’AMAP est disponible sur internet; le phénomène s’installe en France depuis déjà 2001, et on trouve des adeptes sur tout le territoire (on compte à peu près 1600 AMAP aujourd'hui); la demande est croissante, et pourrait permettre à terme à bon nombre de producteurs et de consommateurs de s’éloigner définitivement des contraintes de la grande distribution.


A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN