Le chef indigène brésilien Raoni en Europe pour défendre l'Amazonie

Mis à jour : 4 sept. 2019

Le chef indigène brésilien Raoni débute une tournée de trois semaines en Europe pour rencontrer des chefs d'États et des célébrités, afin d'alerter sur la déforestation de l'Amazonie et collecter des fonds pour l’association Forêt Vierge.


Raoni, l'un des grands chefs du peuple Kayapo, dans sa tenue traditionnelle, lors du Carnaval de Rio, le 27 février 2017. Crédit photo : A. Paes

Raoni Metuktire est l’ancien cacique, le chef du peuple Kayapo, un peuple d’Amazonie. Avec ses nombreuses actions tout au long des dernières décennies contre la déforestation et pour les tribus indigènes, il a acquis une reconnaissance internationale. Il est accompagné par trois autres dirigeants indigènes qui vivent au Xingu.


Avec une nouvelle tournée de sensibilisation en Europe, il va tenter de collecter un million d'euros pour l’association Forêt Vierge, qui lutte pour la protection de l’Amazonie et plus particulièrement pour la réserve de Xingu. Cette réserve est le foyer de plusieurs communautés autochtones, aujourd’hui inquiétées par les exploitations forestières et les industries agroalimentaires. Les fonds recueillis par l’association, dont Raoni est le président honoraire, serviront à l'amélioration de la frontière de la réserve de Xingu, ainsi qu'à acheter des drones et autres équipements, pour mieux assurer la surveillance et la protection de la réserve.


Au-delà des fonds, c’est aussi une prise de conscience écologique qu’espère Raoni et l’association Forêt Vierge. Ainsi, avec l’ONG française, Raoni va rencontrer le président français Emmanuel Macron et le ministre de l'Environnement François de Rugy. Ils feront ensuite un tour d’Europe, avec des interventions et des rencontres en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, à Monaco, en Italie et même au Vatican, où Raoni et les autres représentants autochtones devraient rencontrer le pape.


Depuis l'arrivée de Jair Bolsonaro à la présidence du Brésil, en janvier 2019, la forêt amazonienne et les réserves autochtones sont plus que jamais menacées. La déforestation, assez limitée depuis le début des années 2000, a réaugmenté à partir de janvier selon l'ONG Imazon. Avec les menaces qui pèsent désormais sur l’Amazonie, mais aussi sur le Pantanal, la biodiversité du Brésil, le "Poumon de la planète", est sans conteste en danger.



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne