Le champignon qui transforme les fourmis en zombies!

Mis à jour : 29 déc. 2018

Depuis toujours, l'être humain se passionne pour les légendes de zombies. Malgré le fait que jusqu'ici l'idée d'un parasite qui tue et prend le contrôle du corps de son hôte appartenait au mythe, cette légende vient tout de même franchir le cap du réel pour les fourmis...



La vie d'une colonie de fourmis est souvent menacée, mais parmi les différentes menaces qui pèsent sur ses épaules, la plus monstrueuse est probablement "l'ophiocordyceps". Un genre de champignons rassemblant de nombreuses espèces parasites et dont les organismes ont un mode de fonctionnement plutôt cauchemardesque. En effet, ils infectent les fourmis et les transforment en "zombies" pour se développer à travers leurs cadavres...

Comment est-ce possible?

Le principe est simple et il risque bien d'intriguer les fans de la série "the walking dead". En effet pour transformer la fourmi en zombie, les spores du parasite viennent se déposer sur l’insecte et pénètrent la cuticule en se servant d’enzymes. Une fois arrivé dans le corps de l'hôte, le champignon commence son développement. Pour se faire, celui-ci produit des substances chimiques capables de prendre le contrôle de la fourmi. Une fois sous l'emprise du champignon, l'insecte infecté devient alors errant, quitte sa colonie et se met à grimper contre son gré en haut d’un arbre. Un comportement irrationnel, contrôlé par le champignon qui pousse volontairement son hôte à mourir sur l'arbre. Jusqu'à récemment, on pensait que le champignon Ophiocordyceps unilateralis parvenait à prendre le contrôle du comportement des fourmis en infectant leur cerveau, mais une étude nouvelle a révélé que ce parasite s'y prend finalement en s'attaquant à leurs muscles.

Pour comprendre, les chercheurs ont observé des fourmis infectées et ont récupéré leurs corps pour observer au microscope où se trouve exactement le champignon au pic de son contrôle. Et le résultat ne s'est pas fait attendre: Le cerveau des insectes était étonnamment épargné de toute présence du cordyceps. En revanche les chercheurs ont remarqué que le champignon s’accumulait dans toutes les autres parties du corps de la fourmi ce qui laisserait penser qu'il contrôle surtout ses muscles... Il se sert du cadavre pour se développer: Une fois que le champignon a poussé l'insecte à se suicider à l'emplacement prévu, ce dernier se met à pousser à travers le corps décomposé de l'hôte, jusqu'à faire germer une longue tige qui s’extrait à l’arrière de la tête de la carcasse. À ce stade, le champignon a réussi son objectif et la fourmi a été définitivement victime de son sort.

Les victimes sont des fourmis tropicales: Rassurez-vous, ce tragique destin ne concerne pas toutes les fourmis. En effet l'espèce concernée est bien précise. Surnommées "Paraponera", ces fourmis, dont la piqûre est douloureuse, vivent au sein des forêts tropicales, du sud du Nicaragua jusqu’au Paraguay. Elles sont fréquemment concernées par l'infestation des ophiocordyceps et leur triste sort intrigue les scientifiques, mais fort heureusement ce cas ne concerne pas les humains... Un processus macabre, dévoilé notamment en vidéo par BBC et qui devrait toutefois entretenir l'intérêt des fans de zombies, faisant du mythe une quasi-réalité...




A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne