Le #10yearschallenge qui compte vraiment

Depuis le début de l'année, le #10yearschallenge est devenu viral sur les réseaux sociaux. Plus de 3 millions d'utilisateurs sont déjà partis à la recherche de leur passé dans les limbes numériques. Une occasion pour Greenpeace International notamment d'interpeller sur le fait qu'il y a bien des choses qui ont changé au cours de cette dernière décennie...



Le concept est simple; accoler une photo de 2009 à gauche d'une photo de 2019, et publier le montage sur ses réseaux sociaux afin de montrer tout ce qui a (ou n'a pas) visiblement changé au cours des 10 dernières années.

Peut-être introspectif, un brin narcissique, probablement alimentant les bases de données des algorithmes de reconnaissances faciales, le challenge a déjà été détourné à des fins commerciales; les multinationales ont sauté sur l'occasion pour montrer l'évolution de leurs produits au cours de la décennie passée.


Greenpeace s'est également prêtée au jeu, mais l'objectif est autre. L'organisation a pris part à la tendance afin d'interpeller le plus grand nombre, et d'informer sur les questions environnementales, pour pousser à agir.

Manœuvre de sensibilisation par un angle populaire, les selfies ont été remplacés par des photographies montrant l'état de dégradation de la planète.

On retrouve, sur les comptes Instagram et Facebook de l'ONG, des photos de la forêt amazonienne il y a dix ans et maintenant, illustrant les ravages commis sur une forêt vieille de centaines de milliers d'années, en seulement une décennie. Mais aussi des photos de la fonte des glaces. Des photos de disparition animale, de pollution de l'océan ...

D'autres comptes ( Extremeofficial, Kuark, Wetpaw...) ont suivi, avec leurs propres images, certains se montrant encore plus alarmants en donnant une vision potentielle de 2029 si les choses continuent d'évoluer de la sorte.


Le challenge prend alors une autre tournure, plus impactante, et fait ainsi le point sur l'état de notre planète



Quelques chiffres pour aller plus loin:

- De 1979 à 2017, les eaux sont montées de 1,4cm. Aujourd'hui, les glaciers de l'Antarctique subissent 6 fois plus de perte de masse annuelle qu'il y a 40 ans. Or, si la montée des eaux atteintes 1,8m d'ici 2100, toutes les villes côtières, telles que Miami ou New York, seront noyées inondées.

- En 40 ans, nous avons perdu 60% des animaux sauvages. La plus grande menace pour eux; la dégradation, et la perte de leur habitat, engendrées par la déforestation, la pollution, les changements climatiques, le réchauffement, etc.

- Chaque année, 9 millions de tonnes de plastique ont été jetées dans les océans. Sachant qu'il faut plusieurs centaines d'années pour que le plastique se décompose en microparticules empoisonnant les espèces maritimes au passage.

- En 2050, selon la Fondation Ellen McArthur, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.


Un bilan alarmant, qui devrait nous faire sérieusement réfléchir aux prochains résultats du 10 Years Challenge terrestre que l'on voudrait voir.








A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN