La tortue géante du Yangtsé est au bord de l'extinction

La tortue à carapace molle du Yangtsé ne compte plus que trois spécimens connus dans le monde, après la mort d'une femelle, qui pourrait être la dernière de l’espèce, dans un zoo chinois.


Pouvant atteindre 100 ans, 100 kg, 100cm, la tortue à carapace molle du Yangtsé est impressionnante. Crédit photo : Seregraff / Shutterstock

La tortue à carapace molle du Yangtsé (Rafetus swinhoei) est la plus grande tortue d'eau douce du Monde. Elle peut atteindre un mètre de long et peser jusqu'à 100 kilos. Le reptile vit, à l’état sauvage, sur les rivages du Yangtsé, le plus long fleuve d'Asie, ainsi que dans d'autres rivières proches, en Chine et au Vietnam. Comme d’autres tortues marines et géantes, l’espèce possède une durée de vie impressionnante, pouvant devenir centenaire.


Cette espèce de tortue est à la limite de l'extinction définitive après la mort d'une femelle dans le zoo de Suzhou, près de Shanghai, à l'est de la Chine.

Suite à une tentative d'insémination artificielle, la tortue femelle, âgée d'au moins 90 ans, est morte le jour qui a suivi. Elle avait déjà connu quatre opérations afin d’augmenter ses chances de reproduction, sans succès. Et le parc zoologique tentait depuis des années d'amener le couple à se reproduire naturellement. La femelle sera autopsiée par des experts internationaux pour déterminer la cause exacte de sa mort.


Plus que trois spécimens connus dans le monde

Le zoo abrite toujours le mâle survivant du couple, probablement centenaire, mais en dehors de ce zoo, il ne resterait que deux représentants de l'espèce. En effet, des chercheurs ont pu repérer deux tortues, qui vivent en liberté au Vietnam.

Cependant, le sexe de ces deux reptiles n'étant pas connu, et s'il s'agit de deux mâles, l’espèce serait condamnée, à moins que l’on découvre d’autres spécimens.


L’espèce a été victime de la chasse, mais aussi de la pollution via les déchets et le trafic fluvial, ainsi que de la généralisation des barrages, qui ont fractionné leur écosystème. Or, selon les experts de National Geograpic : « pour que les populations puissent s'épanouir, les tortues de Yangtsé ont besoin d'eau propre et de plages sur lesquelles chasser ».

C’est le constat qu’avait établi l’organisme, en mai 2017, il y a deux ans. Un constat dans lequel National geographic avait alors annoncé n’avoir trouvé qu’une seule tortue en liberté, au Vietnam. Or, aujourd’hui, nous savons qu’il y en a deux ; il y a donc un espoir que l’on trouve d’autres spécimens au Vietnam, et notamment des femelles qui pourront garantir la survie de l’espèce.



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne