La kétamine va être utilisée aux Etats-Unis à des fins thérapeutiques

Le 5 mars, pour la première fois, la FDA a autorisé l’utilisation de la kétamine, développée par le laboratoire Janssen, pour traiter les dépressions résistantes aux antidépresseurs classiques.


L'eskétamine devient un médicament légale aux Etats-Unis. Crédit photo : MiQ / Shutterstock


La kétamine n’est pas seulement destinée à ceux qui recherchent des effets hallucinogènes. Sa fonction principale est l’utilisation médicale. Depuis les années 1970, elle est largement utilisée comme anesthésique, mais elle est aussi dotée de puissants effets antidépresseurs, découverts il y a une vingtaine d’années, et autorisée pour cette utilisation depuis cette année.


C’est le dénouement d’un long chemin qui démarre à la fin des années 1990, quand le hasard s’en mêle. « Chez des patients ayant dû subir une intervention chirurgicale, on a observé les bénéfices inattendus, sur une dépression, de la kétamine utilisée comme anesthésique », explique le docteur Pierre de Maricourt, psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne, à Paris. « Tout d’abord, elle agit très vite – en moins de vingt-quatre heures après l’administration. Or, les antidépresseurs conventionnels mettent de quatre à huit semaines pour être efficaces : un délai très long, en particulier chez les patients suicidaires. Second atout : elle est efficace même chez ceux qui ne répondent pas aux antidépresseurs classiques. » conclu-t-il.


Pour les 90 millions de dépressifs dont la maladie a été reconnue résistante à tous les traitements médicamenteux disponibles, cette nouvelle légalisation est une vraie chance.

Pour confirmer le bon fonctionnement du produit, près de 1 000 patients volontaires ont été inclus dans des essais cliniques. La prise d’eskétamine, une variante commercialisée par les laboratoires Janssen, à faibles doses s’est révélée plus efficace que les autres traitements, et dans un délai plus court. Un résultat très satisfaisant qui a conduit l’agence du médicament américaine (FDA) à valider la mise en circulation du produit.


Et au plan scientifique, une étude démontrant le fonctionnement de cette molécule, parue dans la revue Science, le 12 avril, a confirmé sa sécurité pour des doses médicales contrôlées, et son utilité sur le plan médical.


Le blocage du produit se termine donc, avec la mise sur le marché par les laboratoires Janssen de leur spray nasal Spravato. Derrière ce nom se cache la fameuse molécule, la kétamine. Malheureusement, le produit reste plus connu en tant que drogue pour son côté euphorisant, ce qui n’aide pas à améliorer l’image du médicament.



A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN