L'étude d'un fossile de lion préhistorique révèle un des plus grands carnivores de tous les temps

Le fossile a révélé des dents et des fragments d'os datant d'environ 23 millions d’années, qui ont permis d'identifier une nouvelle espèce, le "Simbakubwa", un sorte de félin géant, sept fois plus imposant qu'un lion adulte de nos jours.



Dans le même esprit que le Smilodon (ci-dessus), le Simbakubwa était un autre prédateur mammifère géant. Crédit image : Wikimedia commons

Le fossile à révélé des dents et des fragments d'os datant d'environ 23 millions d’années, qui ont permis d'identifier une nouvelle espèce, le "Simbakubwa", un sorte de félin géant, sept fois plus imposant qu'un lion adulte de nos jours. Le fossile à révélé des dents et des fragments d'os datant d'environ 23 millions d’années, qui ont permis d'identifier une nouvelle espèce, le "Simbakubwa", un sorte de félin géant, sept fois plus imposant qu'un lion adulte de nos jours.


Le fossile à révélé des dents et des fragments d'os datant d'environ 23 millions d’années, qui ont permis d'identifier une nouvelle espèce, le "Simbakubwa", un sorte de félin géant, sept fois plus imposant qu'un lion adulte de nos jours.


Les dents et les autres fragments du squelette que comprenait le fossile découvert au Kenya ont révélé l’un des plus grands mammifères carnivores ayant existé.

Avec environ 1 500 kg, sept fois plus gros qu'un lion actuel, selon les chercheurs, et capable chasser des proies d'une taille semblable à celle des éléphants, le monstrueux carnivore a été baptisé Simbakubwa kutokaafrika, ce qui signifie "grand lion d'Afrique".


Le fossile avait été découvert il y a de nombreuses années, mais avaient été attribués à une espèce plus petite, Hyainailouros napakensis. Il était depuis rangé au musée national de Nairobi, jusqu'à ce qu'une équipe de chercheurs reprenne des études à son sujet.


"il avait des dents massives, avec ses canines, il pouvait cisailler la chair, tandis que ses molaires lui permettaient de casser les os »,explique Matthew Borths de l’université Duke, membre de l'équipe qui a repris les recherches et auteur principal de l’étude parue dans la revue Journal of Vertebrate Paleontology.



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne