Kenya: Une terre encore sauvage

Photographe animalier depuis de nombreuses années, Nicolas de VAULX affectionne tout particulièrement les grands espaces où règne en maître la faune sauvage. Bien qu’un tourisme de masse tende à modifier certaines réserves africaines, le Kenya reste néanmoins un formidable terrain d’observation pour qui sait sortir des sentiers battus. Certaines de ses photos ont été primées lors de concours internationaux. Un bon moyen pour lui de partager avec le plus grand nombre son amour inconditionnel des beautés du monde sauvage.


Pour faire de belles photos animalières, il faut savoir se mettre au diapason avec la nature: l’observer, être patient et la comprendre. Le Kenya est l’un de ces paradis sur terre où l’observation reste assez simple tant la faune y est riche et variée. Les paysages y sont merveilleux et les lumières peuvent être sublimes. Les cris de zèbres, le rire des hyènes ou le rugissement des lions témoignent que même la nuit, l’activité est intense.


Dès les premières lueurs du jour, on peut contempler la silhouette gracieuse d’une girafe à l’horizon, observer des chamailleries de babouins ou admirer un groupe d’impalas, une gazelle d’une rare élégance.


J’ai vécu tellement de moments uniques dans ce pays, qu’il me paraît difficile de tout vous faire partager. Pourquoi ne pas essayer en commençant par cette femelle guépard particulièrement gracieuse et redoutable chasseresse.


J’ai eu la chance de la suivre à différentes périodes et pendant plusieurs années. Le plaisir était intense lorsqu’elle montait sur le toit de ma voiture. Bien que notre confiance soit réciproque et totale, je n’étais pas dupe. Ce n’était évidemment pas pour passer du temps en ma compagnie ou pour contempler la savane. Il s’agissait avant tout d’utiliser mon véhicule comme un promontoire particulièrement efficace.


Elle pouvait ainsi rester près d’une heure à quelques centimètres de moi, donnant l’impression d’être songeuse. Parfois, en une fraction de seconde, elle bondissait à terre. Un signe indiquant qu’elle avait repéré au loin une proie, encore invisible à mes yeux...


La fin du récit de voyage de Nicolas de Vaulx au Kenya dans votre magazine Terra Darwin n°4 disponible en kiosque




A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne