Huile de palme: la raffinerie de Total dans les Bouches-du-Rhône bientôt en service!

Décidément, on se sait vraiment plus où donner de la tête avec Total. À l'instar des engagements écologiques pris par le gouvernement français, les discours et les actions de la multinationale du pétrole sont de plus en plus contradictoires. Alors que les cultures d'huile de palme sont responsables d'une déforestation massive en Asie du Sud-est, Total continue de croire en cette industrie climaticide. En conséquence, la "bioraffinerie" de la Mède, dans les Bouches-du-Rhône, sera bientôt en service. L'ONG Greenpeace est donc montée au créneau pour demander plus de transparence quant au lieu de production des huiles importées.


La culture d'huile de palme encourage à la déforestation et menace la survie de nombreuses espèces. Crédit photo: Andrey Shcherbukhin

Oubliez la décision de l'Union européenne, prise en mars dernier, de ne plus considérer l'huile de palme comme un carburant durable ou "vert". Oubliez la loi votée récemment par l'Assemblée nationale française pour retirer cette ressource de la liste des biocarburants. Oubliez les engagements du gouvernement pris dans le cadre de la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée. Pour Total, l'huile de palme: c'est toujours l'avenir!


Alors que les ONG environnementales s'opposent depuis des mois à l'ouverture de la "bioraffinerie" de la Mède dans les Bouches-du-Rhône, censée importer entre 300 et 550 000 tonnes d'huile de palme chaque année pour produire un carburant qui encourage à la déforestation, Total, le propriétaire, a annoncé il y a quelques jours que le site serait très bientôt en service.


Une mauvaise nouvelle qui vient s'ajouter au manque de transparence de la multinationale quant aux lieux de productions de l'huile importée. Il y a quelques mois, 20 000 tonnes d'huile de palme ont débarqué à La Mède en provenance de Sumatra. Une région indonésienne fortement touchée par la déforestation légale et illégale depuis plusieurs années.


En conséquence, l'ONG Greenpeace lance cette semaine une nouvelle demande de communication auprès du Ministère de l'écologie et du préfet des Bouches-du-Rhône, qui a autorisé Total à se reconvertir en "bioraffinerie", afin de s'assurer que cette huile ne participe pas à la déforestation d'une des plus grandes forêts tropicales du monde. Pour les responsables de la multinationale, ce débat est inutile car la France continue d'utiliser massivement cette ressource. Entendez par là: si nous ne le faisons pas, d'autres le feront! Un discours affligeant...


À titre d'exemple, l'Indonésie perd chaque année 620 hectares de forêts au profit de champs de palmiers. Une situation d'autant plus gravissime que cette région est un véritable trésor de biodiversité pour la planète.







A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne