Faut-il se réjouir de la baisse de la pollution due au confinement ?

L’étude publiée par la revue Nature Climate Change a montré que les mesures restrictives de confinement ont entraîné une très nette diminution des émissions de gaz à effet de serre, avec la réduction rapide de la circulation routière, de la production d'énergies fossiles et du ralentissement de l’activité industrielle. Mais ces mesures ont-elles un réel impact sur le réchauffement climatique ?

Photographie satellite illustrant la baisse de la pollution en Chine, et réalisée par la Nasa en mars 2020.

Selon les experts, la réponse est non. Et si le regard de tous est tourné vers la reprise au plus vite de l’activité économique, alors la consommation de C0² reprendra aussi rapidement qu’elle a diminué.


Après la crise de 2008, les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère avaient été multipliées par quatre. Et, en 2010, l’augmentation des rejets de CO² a été la plus forte jamais enregistrée.

Les rejets de carbone ont baissé de 9% entre le 1er janvier et le 30 avril. Cette observation se justifie par des comportements imposés.

Pour l’instant, le gouvernement est davantage préoccupé par la reprise de la croissance que par la question environnementale.


Mais, il est possible que certains aient pris conscience du réel impact de l’Homme sur les émissions de CO² et de la possibilité de les réduire en limitant ses déplacements. Aussi, l’arrivée des vacances d’été devrait nous permettre de découvrir de magnifiques endroits sans traverser les frontières.



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne