Extinction des espèces: un maigre espoir de sauver les rhinocéros blancs du Nord

Les rhinocéros blancs du Nord sont considérés comme une espèce éteinte, en raison du fait qu'il ne reste plus que deux femelles pour les représenter. Mais si jusque-là ces dernières ne pouvaient pas avoir pas avoir de petits, (pour des raisons de santé) la science, elle semble avoir trouvé de quoi redonner un second souffle à l'espèce.


Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord, est mort à l’âge de 45 ans au Kenya. Photo WWF.

Depuis la disparition, l'an dernier, de Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle, l'espèce semblait vouée à l'extinction. D'autant que seules deux femelles survivent encore aujourd'hui. Deux femelles incapables de porter des petits pour des raisons de santé... Mais voilà que récemment, des scientifiques ont mené à terme une opération pourtant délicate. Une grande première:


Pour avoir une chance de sauver l'espèce, ils ont anesthésié les deux rhinocéros femelles, et en ont extrait pas moins de dix ovocytes à l'aide d'une sonde guidée par des ultrasons. Puis par la suite, les "œufs" ont été envoyés par avion en Italie ou ils ont finalement été pris en main par des experts, qui ont annoncé être parvenus à les mener à maturité. En effet, sept d'entre eux ont pu être inséminés artificiellement grâce à des échantillons de sperme prélevés sur deux mâles et conservés depuis le décès par des techniques cryogéniques. Restera ensuite à les transférer dans une mère porteuse. Sachant que pour l'heure, toutes les tentatives de faire des rhinocéros blancs du Sud des mères de substitution ont échoué....

« Les efforts que nous déployons pour sauver les rhinocéros blancs du Nord de l'extinction mettent en lumière la crise plus large que nous vivons actuellement et dont nous, les êtres humains, sommes responsables », déplore le directeur de la réserve dans laquelle vivent aujourd'hui les deux femelles, seules survivantes de leur espèce.

Selon les chercheurs, si la fécondation in vitro venait cette fois à réussir, plusieurs naissances pourraient avoir lieu. Mais ils redoutent déjà que le manque de diversité génétique nuise à la survie de l'espèce... Et même si tout fonctionnait comme prévu, malheureusement, rétablir la population prendrait bien 70 ans...



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne