En l'absence d'humains, la nature reprend ses droits

Plus de la moitié de la population mondiale est désormais confinée. Alors que les rues du monde entier sont aujourd'hui vides, de nouveaux habitants font peu à peu leur apparition. Singes, dauphins, canards, cerfs ou encore pumas profitent de l'absence d'humains pour venir explorer des territoires, qui jusque là, leur étaient interdits. La nature reprend ses droits.


Un troupeau de cerfs dans les rues de Nara, au Japon. Capture d'écran, vidéo Twitter

L'épidémie de coronavirus est à l'origine de nombreux changements dans nos sociétés. Depuis le début du confinement généralisé, la pollution mondiale a chuté de façon exponentielle. Des villes comme Paris n'avaient plus connu une telle qualité de l'air depuis plus de 40 ans.


Plus incroyables encore, certains animaux sauvages envahissent peu à peu les centres-villes des grandes métropoles. Des cerfs au Japon, des singes en Inde, des pumas dans la capitale du Chili, des sangliers au coeur d'Ajaccio et des canards qui déambulent tranquillement sur l'avenue de Clichy à Paris.


Il est désormais possible d'entendre les oiseaux chanter et d'observer depuis sa fenêtre, un spectacle naturel comme on n'en avait jamais vu. Selon les experts, ces animaux généralement farouches sont maintenant peu craintifs, car le bruit, source de stress, a considérablement baissé dans les centres-villes ses derniers jours.


Malheureusement, il est à craindre que ce spectacle ne soit que de courte durée.



A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne