Dans les îles Galápagos, les déchets sont rois

L'archipel des Galápagos abrite sur son territoire une diversité d'espèces fauniques et florales dont la plupart ne sont présentes que dans cette partie du globe. Pour les amoureux de la nature, les îles Galápagos sont une destination de rêve. Pourtant derrière la carte postale se cache un cauchemar environnemental. Des tonnes de déchets plastiques venus du monde entier sont déposées chaque jour par les courants.

Illustration d'une plage recouverte de déchets venus des océans. Crédit photo: Wonderisland

La guerre des déchets plastiques est menée par les bénévoles et gardes du parc des Galápagos (PNG), qui plusieurs fois par an se retrouvent pour nettoyer les îles. Ces ordures déversées dans l'océan vont être dégradées en microparticules de plastique par le soleil et par la suite se retrouveront dans l'estomac des animaux.


Dans l'archipel équatorien l'usage du plastique sur le territoire est interdit. Jorge Carrion, directeur du PNG précise: "plus de 90 % des résidus que nous collectons ne proviennent pas d'activités productives aux Galápagos, mais d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale, et même une grande quantité de déchets sont de marques asiatiques". L'année dernière, 24 tonnes de déchets ont été ramassées et enregistrées. Grâce à ce recensement, les gardes espèrent pouvoir un jour réclamer des indemnités pour dégâts environnementaux.


Depuis le début de l'année 2019, huit tonnes de déchets ont déjà été ramassées. Un défi pénible que les volontaires ont accepté de relever.


Sharlyn Zuñiga un bénévole a déclaré: "nous jetons tant d'ordures à la mer et elles arrivent sur des côtes où il n'y a même pas de gens! "," C'est très dur! Nous ne voyons que la face la plus belle des Galapagos, en photos et en cartes postales".


Aujourd'hui, il y a urgence si l'on veut conserver la biodiversité et la richesse des écosystèmes vivant sur ce territoire. Un appel aux consciences est lancé afin que les gens arrêtent de jeter leurs ordures dans les océans.


Malgré le travail acharné des ramasseurs, les vagues continuent de ramener toujours plus de déchets sur ces îles classées au Patrimoine naturel de l'humanité.


A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN