Dérembourser l'Homéopathie: selon la ministre Agnès Buzyn, la décision peut attendre

Ils sont très certainement des milliers en France à attendre la décision du gouvernement concernant l'arrêt ou non du remboursement de l'homéopathie par l'Assurance maladie. Depuis la fuite dans la presse de l'avis définitif de la Haute autorité de santé (HAS), semble-t-il favorable au déremboursement de la pratique, les spéculations vont bon train. La Ministre de la santé, Agnès Buzyn, a déclaré sur le plateau de France 2 que la décision pouvait attendre quelques jours, tout en confirmant qu'elle suivrait quoiqu'il en soit l'avis de la HAS.


2 Français sur 3 sont favorables au remboursement de l'homéopathie. Crédit photo: Image FR

Qu'adviendra-t-il de l'homéopathie? En ce jeudi 27 juin 2019, la question reste entière. Toutefois, le débat houleux qui dure depuis plusieurs années entre certains professionnels de santé pourrait bien prendre fin d'ici quelques jours.


La Haute autorité de santé, mandatée par la ministre du secteur et chargée d'étudier scientifiquement depuis presque un an l'intérêt du remboursement de l'homéopathie par l'Assurance maladie, a adopté un avis définitif hier dans la journée. Alors qu'il ne devait être rendu public que demain, nos confrères de Libération, ont annoncé dans leurs colonnes, que l'avis en question prônait le déremboursement de la médecine homéopathique.


Interrogée sur ce point, la ministre de la santé s'est dite pour le moment préoccupée par d'autres sujets importants comme la vague de fortes chaleurs qui traverse actuellement la France, tout en affirmant qu'elle n'avait toujours pas connaissance de l'avis de la HAS. "Je n'ai pas reçu l'avis de la Haute autorité de santé. Aujourd'hui mon urgence est de gérer la canicule et son impact, je pense que la décision peut attendre encore quelques jours" a déclaré Agnès Buzyn sur France 2. Elle a également affirmé à plusieurs reprises qu'elle suivrait l'avis de la HAS.


Pour le laboratoire Boiron, le leader mondial de l'homéopathie, la situation est incompréhensible. Outre la décision, l'entreprise française s'est dite exaspérée d'apprendre constamment l'évolution du dossier à travers la presse. "Il s'agit là d'une grave violation des règles de cette procédure d'évaluation qui nuit gravement à l'entreprise, à ses salariés et à ses actionnaires" peut-on lire dans un communiqué de Boiron. "Nous n'avons toujours pas eu communication de cet avis. C'est pourquoi une suspension du cours de Bourse a été demandée".


Des laboratoires, des médecins, des usagers ont récemment lancé une pétition en ligne, soutenue par plusieurs élus et signée par un million de personnes, avec comme slogan "Mon homéo, mon choix". Plusieurs collectifs de défense de l'homéopathie ont également prévu de manifester demain à Paris et à Lyon.








A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne