Centrale nucléaire de Fessenheim: bonne ou mauvaise nouvelle environnementale ?

L’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim fait débat: pour les adeptes du nucléaire, cela conduirait à une augmentation des émissions de CO² et à une perte du dynamisme économique de la région. Mais, les opposants contestent cette vision.

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Fessenheim, France. Crédit photo : Bildagentur Zoonar GmbH.

L’arrêt définitif du second réacteur de la centrale alsacienne s’est déroulé ce lundi 29 juin 2020. Le site sera ensuite totalement démantelé.


Pour les fervents de l’énergie atomique, le système est une aubaine qui permet de créer de l’électricité en émettant qu'un très faible niveau de CO², bien plus écologique que les énergies fossiles encore utilisées.


Selon la Société française d’énergie nucléaire (SFEN), cette fermeture provoquera l’émission de 6 à 10 millions supplémentaires de tonnes de CO² par an. En fait, avec l’arrêt d’un site nucléaire, l’électricité qui n’est plus produite serait approvisionnée par les centrales à gaz et charbon ailleurs en Europe. EDF a répondu que ces dernières ne seront utilisées que durant les périodes de pics de consommation électrique.


Les opposants contredisent ses propos. Pour le réseau Sortir du Nucléaire: "Situé en zone sismique et inondable, en contrebas du grand canal d’Alsace, le site est particulièrement vulnérable. La prolongation de son fonctionnement n’aurait pu se faire sans risques, les cuves des réacteurs, affectées de défauts, n’étant ni remplaçables ni réparables".


Le calcul du surplus d’émissions carbone suppose que l’électricité non produite serait compensée par des énergies fossiles polluantes, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité (RTE) conteste ce fait. Dans son analyse moyen terme 2019-2025, RTE précise que "cette fermeture est compensée par la mise en service de la centrale CCG de Landivisiau, le développement des énergies renouvelables et la mise en service de deux interconnexions avec la Grande-Bretagne et l'Italie".


Il est important de rappeler que la France s’est engagée à la fermeture des quatre dernières centrales à charbon d’ici 2026 et à promouvoir le développement des énergies vertes.


A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne