Ce qui se passerait si l'Inde et le Pakistan entraient dans une guerre nucléaire:

Mis à jour : 5 oct 2019


Les tensions se font à nouveau sentir entre l'Inde et le Pakistan. Ces deux pays voisins revendiquent le territoire du Cachemire depuis la partition de l'empire colonial britannique des Indes en 1947. Un conflit qui a fait l’objet d’une recherche publiée hier dans Science Advances. Calculs faits, les scientifiques concluent qu’un conflit où les deux pays ne mettraient en jeu ne serait-ce qu’un tiers de leurs arsenaux nucléaires provoquerait une dévastation régionale, avec entre 50 et 125 millions de morts immédiates. Mais également un mini-hiver nucléaire planétaire d’environ dix ans, accompagné d’une chute des précipitations, aux conséquences dramatiques sur les productions agricoles. Un rappel de la menace que fait peser sur toute l’Humanité les stocks gigantesques d’armes nucléaires des Etats-Unis et de la Russie.

©PTI photo

Dix ans d'hiver nucléaire et plus de 100 millions de morts :

C'est ce que promet un conflit nucléaire entre l'Inde et le Pakistan selon les scientifique et pour cause: "Le Pakistan et l'Inde sont les seuls à augmenter rapidement leurs arsenaux", explique Alan Robock, coauteur de ces travaux. Selon lui, l'Inde et le Pakistan pourrait avoir un combiné de 400 à 500 armes nucléaires d'ici 2025.


Si les deux pays entraient dans ce genre de conflit en 2025, le monde subirait un hiver nucléaire aux conséquences dévastatrices pour l'environnement et l'humain. Un tel conflit entrainerait plus de 100 millions de morts, un nuage de suie refroidissant le climat mondial à la manière de la dernière ère glaciaire ou encore une famine planétaire.


Pour confirmer leurs travaux, les chercheurs ont modélisé la catastrophe, notamment à partir de simulations informatiques de l'atmosphère terrestre et de comptes rendus des bombardements sur Hiroshima et à Nagasaki au Japon en 1945, à la fin de la Seconde guerre mondiale. Ils ont ainsi obtenu un modèle montrant la propagation de la fumée se propageant dans le monde entier et à haute altitude en quelques semaines après une guerre nucléaire entre l'Inde et le Pakistan..


Toujours selon ces travaux, en une semaine, les deux pays pourraient à eux seuls subir 50 à 125 millions de morts, soit plus que le bilan des six années de la seconde Guerre Mondiale. Des morts en partie dues aux incendies qui suivraient les explosions.


Une catastrophe écologique:

Une pareille guerre pourrait en quelques semaines injecter jusqu'à de 16 à 36 teragrammes (milliards de grammes) de carbone noir dans l'atmosphère, empêchant les rayons du soleil d'atteindre le sol. La lumière solaire en surface diminuerait de 20 à 35%, refroidissant la surface de la planète de 2 à 5°C et réduisant les précipitations de 15 à 30%. "Des valeurs jamais observées sur Terre depuis le milieu du dernier âge glaciaire", précisent les auteurs. "La récupération prendra plus de dix ans", car la fumée persisterait dans la haute atmosphère, annoncent les chercheurs.


Mais dans ce laps de temps, leurs expériences "révèlent des réductions à grande échelle de la productivité des plantes sur terre et des algues dans l'océan, avec des conséquences dangereuses pour les organismes situés plus haut dans la chaîne alimentaire, y compris l'humain", explique Nicole Lovenduski, coauteure de l’étude. La croissance de la végétation diminuerait de 15 à 30% sur la terre et la productivité des océans diminuerait de 5 à 15%. La fumée des incendies pourrait refroidir le climat de la Terre à un point tel que l’agriculture mondiale n'y résisterait pas, entraînant une famine massive sur l'ensemble de la planète.


Comme l’écrivent les auteurs en conclusion : si les leaders Indiens et Pakistanais prenaient la décision «d’utiliser les armes nucléaires toutes les autres nations sur Terre seraient sérieusement affectées». En attendant, la seule action de la part de ces autres nations pour éviter un tel conflit est de continuer à leur vendre des armes...


A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN