Bhoutan: Le Bonheur National Brut

Mis à jour : 10 déc 2018


Accroché sur une falaise à 3000 mètres d'altitude, le Taktshang est le plus célèbre monastère du pays.

À l'heure où l'actualité n'évoque que pollution, interdiction ou transition, nous avons décidé de vous faire voyager vers un petit pays à l'autre bout du monde. Nous avions rapidement présentés le Bhoutan lors de la dernière édition de notre magazine, c'est ici l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce pays hors du commun et surtout hors du système mondial.


Ce royaume gouverné par ce qui fut un temps le plus jeune roi du monde, Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, regorge de richesses exceptionnelles. Enclavé entre la Chine et l'Inde au milieu de la chaine de montagnes de l'Himalaya, le pays compte moins de 800 000 habitants. Connu pour son protectionnisme à toute extrême, il régule volontairement depuis toujours le nombre de touristes qui souhaitent visiter la région. Son objectif est d'éviter de souffrir d'un flux de masse qui menacerait sans nul doute l'écosystème et la biodiversité extraordinaires de son territoire. Rappelons que le pays a commencé à entrouvrir ses portes seulement depuis 1974 et après un isolement volontaire de plusieurs siècles. Le royaume a toujours refusé de se développer à la manière occidentale, bannissant l'enrichissement personnel et la course aux profits. Son objectif est de préserver sa culture, ses coutumes ancestrales, ses valeurs bouddhistes et surtout son patrimoine. Car voilà outre la beauté de ses paysages et les merveilles architecturales qui le composent, les quelques chanceux qui ont eu l'occasion de visiter la région soulignent unanimement l'hospitalité à toute épreuve de la population. Ne croyez pas qu'il s'agit d'une intervention divine! Le gouvernement a mis en place depuis 10 ans, le "Bonheur National Brut".


Incroyable mais vrai. Il est le seul pays de la planète à avoir volontairement fait évoluer son système économique. Désormais, ce n'est pas le PIB (Produit Intérieur Brut) ou le PNB (Produit National Brut) qui mesure l'efficacité du pays mais bien le "Bonheur National Brut". On rejoins alors l'idée de préservation du royaume et la non-recherche du profit. Ici, ce qui prime, c'est le bonheur de la population. Plus elle est heureuse et plus le pays fonctionne. Nous sommes à mille lieux de notre système occidental et on comprend finalement le protectionisme extrême du pays. Cet indice alternatif n'a pas pour but d'empêcher le développement économique de certaines entreprises mais d'obliger celles-ci à y intégrer à coup sûr les valeurs du bouddhisme. Les quatre piliers du "BNB" sont le développement équitable et durable, la préservation des traditions bhoutanaises, la sauvegarde de l'environnement et une gouvernance sans corruption. Alors pays sous-développé comme le disent l'Europe et les États-Unis ou pays sur-développé? À vous de juger.


Lorsque l'on met en perspective les changements incommensurables demandés par nos gouvernements pour finalement adopter un mode de vie plus sain, on se dit que le Bhoutan a peut-être toujours été le seul bon élève de la classe "Terre".



JE FAIS UN DON | JE SOUTIEN UN MÉDIA LIBRE ET INDÉPENDANT

Avec vos dons et abonnements nous plantons des arbres et finançons des projets éco-responsables


A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN