Bayer fragilisé par ses actionnaires suite au rachat de Monsanto

Depuis l’été dernier, le groupe Bayer s’écroule à la bourse allemande, un état critique pour l'industrie allemande, qui est lié au rachat de Monsanto. Une majorité des actionnaires du groupe Bayer ont exprimé leur mécontentement de la situation actuelle du groupe, bloqué par les nombreuses affaires liées à Monsanto et au glyphosate.


Le rachat de Monsanto par Bayer est peut-être la pire affaire du siècle pour un groupe si puissant, au point qu'il pourrait disparaître. Crédit photo : Lukassek / Shutterstock

Vendredi 26 avril, se tenait l'assemblée générale des actionnaires de Bayer, à Bonn, en Allemagne. Après de longues heures de réunions, plus de 55% des actionnaires du géant de la pharmacie et de la chimie, soit environ 3.600 détenteurs de titres, ont retiré leur confiance aux dirigeants, suite au bilan de l’année 2018. Si ce vote est purement symbolique, il est en revanche révélateur du divorce entre les actionnaires et la direction.


C'est une véritable crise qui s'installe au sein du groupe Bayer. L'entreprise a perdu énormément à la bourse, passant de près de 110 milliards d’euros à l’été 2017, à « seulement » 58 milliards d'euros aujourd’hui, selon les chiffres de Zonebourse. Le groupe, qui était la valeur la plus forte de la bourse allemande il y a un an et demi, n’est désormais que le huitième groupe, avec une croissance proche de zéro. Des dates d’effondrement qui coïncident avec les conséquences du rachat de Monsanto, le 14 septembre 2016.


C’est ce rachat de Monsanto qui a inquiété profondément les actionnaires depuis un an et demi, malgré les promesses des dirigeants. Un rachat que les décisionnaires qualifiaient de réfléchi et ambitieux, offrant des perspectives sur le leadership mondial de l'agrochimie et de la santé.

Sauf que depuis l’été 2018, Monsanto est en pleine tourmente, avec plus de 13.000 actions en justice rien qu'aux États-Unis contre l'inventeur du désormais bien connu herbicide, le glyphosate, via son produit Roundup. C’est à partir de ce moment que Bayer a perdu beaucoup d’argent, mais aussi la confiance d’une majorité des actionnaires.


Ce sont notamment deux jugements en août dernier puis en mars de cette année, en faveur de Dewayne Johnson et Edwin Hardeman, un jardinier et un particulier souffrant de cancers liés à l’utilisation du glyphosate, qui ont obligé Monsanto, mais donc aussi Bayer, à débourser un total proche 160 millions de dollars de dédommagement. De plus, un procès géant est attendu en juin prochain, pour réunir plusieurs des 13 000 plaintes.

Une période de tensions et de pertes immenses qui rend forcément les actionnaires mécontents. Nombreux sont d’ailleurs les investisseurs et les actionnaires évoquant, dans le rachat de Monsanto, l'une des plus mauvaises affaires du siècle.


Une terrible situation pour Bayer, cette entreprise pharmaceutique datant de 1863. À tel point qu'on craint désormais un démantèlement du groupe pour conserver au mieux les services associés et les emplois. Dans les mois à venir, Bayer l’ancien leader mondial de la pharmaceutique, pourrait se faire racheter par des concurrents, tandis que Monsanto pourrait définitivement disparaître si l’entreprise est abandonnée par Bayer et doit affronter des milliers d’actions en justice.



A partir de

4,95€

UNE_NUMERO6_TERRADARWIN.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN