Bangkok: des pluies artificielles à base de produits chimiques pour chasser la pollution

On en est arrivé là... La capitale thaïlandaise subit de plein fouet un nouvel épisode sévère de pollution atmosphérique depuis quelques jours. Face à cette situation de plus en plus dangereuse pour la population locale, le gouvernement a pris une décision pour le moins inattendue: créer une pluie artificielle dans la ville censée chasser la pollution. Une technique tout sauf naturelle, qui demande le largage de produits chimiques par avion directement dans les nuages.

Les habitants de la capitale thaïlandaise suffoquent. Crédit photo: nirutft

Des avions déclencheurs de pluie... Non, vous ne rêvez pas. Le processus est plutôt insolite et bien sûr à l'opposé de tout bon sens écologique. Des avions sillonnent le ciel depuis plusieurs jours et dispersent dans les nuages des produits chimiques censés créer une pluie artificielle. Apparemment les premiers résultats semblent prometteurs. "Les pilotes et les scientifiques ont fait état de développements positifs" a souligné à l'AFP, le chef du service d'aviation royale du pays.


Cette technique, fortement défendue par le défunt roi de Thaïlande Rama IX, consiste à larguer d'énormes quantités de produits chimiques dans les nuages afin que des cristaux de glace se forment et que des averses apparaissent.


À noter que selon Greenpeace, il s'agit du pire épisode de pollution à Bangkok pour la dernière année écoulée. Les niveaux de particules fines dites PM2,5 sont montés à plus de 100 microgrammes par mètre cube à certains endroits de la capitale. À titre de comparaison, la moyenne annuelle française est de 20 microgrammes. Il est important de rappeler que ces particules sont les plus dangereuses pour la santé puisqu'elles s'infiltrent en profondeur dans les poumons.


Concernant cette pluie artificielle, les premiers résultats se font attendre. Une fine pluie, considérée comme naturelle par les autorités locales, est tombée hier pendant la journée. Le département de contrôle de la pollution de Bangkok espère que d'autres averses, cette fois artificielles, tombent aujourd'hui et demain sur la ville.


Quoiqu'il en soit, on peut se poser la question de l'intérêt du procédé s'il s'agit de protéger la santé des habitants. La dispersion de ces produits chimiques et de cette pluie artificielle pourrait d'ici quelques années être à l'origine de nouvelles maladies. De plus, le problème est loin d'être réglé. Le nombre de véhicules dans la capitale ne cesse d'augmenter. Elle est aujourd'hui l'une des villes les plus embouteillées de la planète.




A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne