Amazonie [Direct]: suivez toute l'actu de ce lundi concernant les incendies

Mis à jour : 27 août 2019


Peu relayés dans les médias pendant plusieurs semaines, les feux qui ravagent la forêt amazonienne émeuvent aujourd'hui l'ensemble de la planète. Alors que, sur place, des avions de l'armée brésilienne transformés en bombardiers d'eau survolent l'Etat amazonien de Rondonia, le monde entier se mobilise toujours.

Un chercheur de la Nasa a observé que la couche de fumée causée par les incendies successifs avait une superficie d'environ 1,2 million de km². Photo Earth Observatory

  • L'essentiel:

  • Les incendies ravagent toujours une partie de la forêt amazonienne. Selon les toutes dernières estimations de l’Institut national de recherche spatiale (INPE), 79 513 feux de forêt ont été enregistrés depuis début 2019 au Brésil, dont un peu plus de la moitié en Amazonie. Près de 3000 ont été comptabilisés uniquement sur les 4 derniers jours.

  • Ces incendies sont favorisés par la sécheresse, mais la principale raison de ces feux reste la déforestation. Selon la Nasa, les techniques utilisées par les paysans brésiliens sont plus agressives cette année.

  • [Direct]:

  • 16:15 - Fondation Hulot Interrogé par Europe1 Samuel Léré, porte-parole de la fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, accuse "Le principal problème, c'est que ces feux sont volontaires et sont le fruit de la politique de Jair Bolsonaro. Vouloir aller les éteindre, c'est très bien, mais il va encore y en avoir d'autres. Il faut traiter le problème à la racine, et la racine, c'est la déforestation". Il rappelle également que le Brésil "déforeste pour planter du soja pour nourrir les animaux, surtout à destination de l'Union européenne, et qui va nourrir les animaux européens", et réclame des "sanctions commerciales".

  • 15:36 - Manifestations Franceinfo rapporte plusieurs manifestations au Brésil ce lundi 26 août. Elles ont pour but de témoigner de la préoccupation de certains brésiliens pour l'Amazonie, ravagée par des feux de forêt, mais aussi leur opposition à la politique du gouvernement brésilien et sa gestion de la crise. En parallèle, plusieurs manifestations sont organisées devant les ambassades et consulats du Brésil à l'étranger.


  • 14:22 - G7 Aide d'urgence Pour ce dernier jour du G7 sur la Côte basque, une conférence de presse donnée à la mi-journée avec le président chilien Sébastien Pinera, Emmanuel Macron a annoncé le déblocage d’une aide d’urgence de 20 millions de dollars à destination des pays touchés par ces incendies. Dimanche, le chef de l’Etat avait indiqué que "des contacts" ont été pris avec "tous les pays d’Amazonie". Le but : "finaliser des engagements très concrets techniques et financiers."


  • 14:01 - Leonardo DiCaprio Le comédien Leonardo DiCaprio a débloqué via sa fondation Earth Alliance un fonds d’urgence de cinq millions de dollars (environ 4,5 millions d’euros) pour aider à la lutte contre les incendies en Amazonie. L'acteur a indiqué que cet argent serait donné aux communautés autochtones et aux associations locales qui œuvrent pour la protection de la biodiversité dans la forêt tropicale.


  • 13:51 - Bolivie En Bolivie, 950 000 hectares sont déjà partis en fumée, ont fait savoir les autorités. Les incendies ont ravagé 32% de la forêt de Chiquitano, où vivent 1 871 familles. De nombreux pompiers ont été déployés à la frontière avec le Brésil ce week-end, et un Boeing Supertanker 747-400, loué à une entreprise américaine, a déjà servi à éteindre les foyers dans les montagnes à proximité d'Ipiás. Le président bolivien Evo Morales a demandé aux pays composant l'organisation du Traité de coopération amazonien de tenir une réunion d'urgence au sujet de l'Amazonie.


  • 13:34 - Pétition Un avocat brésilien a mis en ligne la semaine dernière une pétition sur Change.org, intitulée "Stoppons l’incendie de la forêt amazonienne !". "Nous demandons aux autorités d'ouvrir une enquête afin de déterminer les causes de l'augmentation des incendies dans cette région et de demander des comptes aux coupables", explique l'avocat, qui a déjà recueilli plus de 4 millions de signatures.


  • 12:35 - Interview Luís Fernando Serra, ambassadeur du Brésil en France a exprimé ce lundi sur Europe 1: "Chaque année, il y a la sécheresse en Amazonie. En 2003 et 2005, les incendies ont été pires, et personne n'en a parlé. Pourquoi? Parce que le président Lula était le chouchou de la presse. La presse n'est pas juste avec mon président." - "On veut de l'aide pour combattre le feu, mais on ne veut pas d'ingérence internationale. C'est notre territoire", a-t-il ajouté, regrettant que le président français évoque un "bien commun".

  • 12:00 - Emmanuel Macron Le chef de l'Etat français a prévenu qu'il demanderait que des engagement se dessinent à l'issue du G7 : "Il faut être très clair : respectant la souveraineté, on doit avoir un objectif de reforestation. On doit aider chaque pays à se développer économiquement, mais l’enjeu de l’Amazonie pour ces pays, comme pour la communauté internationale, est tel, en termes de biodiversité, d’oxygène, de lutte contre le réchauffement climatique, qu’il nous faut procéder à cette reforestation".


  • 11:33 - Gouvernement brésilien Le gouvernement brésilien, très critiqué par les observateurs internationaux, a fait savoir qu'une enveloppe extraordinaire de 8,2 millions d'euros (38 millions de réals) avait été débloquée pour organiser les opérations en cours pour lutter contre les incendies sur son territoire. Autre décision saluée : le ministre de la Justice et de la Sécurité publique a demandé à ses services que des effectifs policiers se consacrent désormais à la lutte contre la déforestation illégale.


  • 10:35 - Ségolène Royal L'ancienne ministre de l'Ecologie, interrogée ce lundi matin sur LCI, a sévèrement jugé l'attitude du président brésilien, qui alimente les tensions avec la France. "On ne peut pas faire confiance à Bolsonaro, cela fait des mois que le Brésil a entamé la déforestation accélérée qui a directement conduit aux incendies. Il y a manifestement une forme de criminalité écologique qui se déroule actuellement en Amazonie et cette criminalité concerne la planète entière" a-t-elle fait savoir.


  • 09:50 - Aide Par la voix de son Premier ministre Boris Johnson, le Royaume-Uni a promis, lundi 26 août, de débloquer 10 millions d'euros pour aider à la reforestation de l'Amazonie. "Au cours d'une semaine où nous avons tous regardé, horrifiés, la forêt tropicale amazonienne brûler sous nos yeux, nous ne pouvons échapper à la réalité des ravages que nous infligeons au monde naturel"


  • 07:15 - Tribune Dans une tribune publiée sur franceinfo, l'organisme qui représente et défend les intérêts des peuples amérindien et bushinengé de Guyane met notamment en cause l'extractivisme. "Les incendies en Amazonie ne sont pas de simples feux, c’est l’œuvre du capitalisme", dénonce le Grand conseil coutumier des peuples amérindiens. Il met en cause "l'extractivisme" et appelle la France à ratifier la Convention 169 de l'Organisation internationale du travail (OIT), relative aux peuples indigènes et tribaux, afin de reconnaître véritablement le droit des peuples autochtones. "L'Amazonie est vivante et elle est en train de mourir, par l’action de l’homme", conclut cette tribune.


  • 07:04 - Collaboration Le président colombien Ivan Duque a indiqué dimanche qu'il présenterait la proposition d'un pacte régional pour la conservation de l'Amazonie devant l'assemblée générale des Nations unies à New York en septembre, en réponse aux incendies affectant le "poumon" de la planète.


A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne