Agriculture: Il faut sauver le ver de terre

Mis à jour : 16 oct. 2018

Le nouvel ouvrage de Christophe Gatineau, Éloge du ver de terre sorti le 19 septembre dernier, continue de remuer les esprits. Le lombric est en passe de disparaître de nos sous-sols et avec lui les dernières chances d'une agriculture plus durable mais surtout plus respectueuse de notre environnement.


Christophe Gatineau enchaîne les interviews depuis plusieurs semaines. Outre la promotion de son nouvel ouvrage, Éloge du ver de terre publié aux éditions Flamarion, l'agronome souhaiterait faire évoluer les mentalités notamment chez les nouvelles générations. "L’objectif est d’expliquer le rôle du ver de terre aux jeunes agriculteurs et de montrer son aspect économique" dit-il. En effet, le gouvernement a donné les pleins pouvoirs depuis plusieurs décennies aux pesticides et fertilisants non-organiques dans le but de se débarrasser des animaux dits "nuisibles" et ainsi maximiser la production à moindre coût. Aujourd'hui, le constat est sans appel: selon l'Inra, 80% de l'espèce a disparu des terres cultivables en France, principalement à cause des engrais chimiques. "Il y a 30 à 50 ans, on avait plus d'une tonne de lombrics dans chaque terre céréalière, aujourd'hui il en reste entre 50 et 200 kg en moyenne" ajoute Christophe Gatineau.


Aucune réaction du gouvernement


Face à l'éradication de la 1ère biomasse animal terrestre, les acteurs se mobilisent. Ils sont de plus en plus nombreux à préconiser un changement des méthodes de production. Parmi les suggestions: le retour d'une agriculture plus ancestrale, plus collaborative avec la nature et la biodiversité; le développement de la permaculture; mais surtout la protection de ces animaux menacés par l'Homme et pourtant essentiels à sa survie. Rappelons que plus de 200 espèces d'insectes sont protégées par la loi mais que le ver de terre ou encore l'abeille n'en font pas partie. Pour Christophe Gatineau, la situation est aberrante. "L'État investit zéro centime d'euro pour eux! Pourtant il est le premier allié de l'agriculteur". Il ajoute "notre agriculture est non durable et limitée dans le temps car elle épuise les sols". Pour Hubert Reeves, astrophysicien et militant écologique, "la disparition des vers de terre est un phénomène aussi inquiétant que la fonte des glaces".


Pour le moment, le gouvernement français se contente d'interdire certains pesticides dits dangereux pour la santé. Pourtant récemment, 17 personnes ont dû être hospitalisées en Maine-et-Loire suite à une intoxication causée par l'épandage d'un engrais chimique très puissant, le méthamsodium, encore toléré en Europe. Reste à savoir si le ver de terre, déjà présent au temps des dinosaures, pourra survivre aux humains.


#Gatineau #Verdeterre #Méthamsodium #Inra #Permaculture #Pesticide


🌏 Abonnez-vous à notre magazine:

JE M'ABONNE - 2,50€/MOIS


JE FAIS UN DON | JE SOUTIEN UN MÉDIA LIBRE ET INDÉPENDANT

Avec vos dons et abonnements nous plantons des arbres et finançons des projets éco-responsables


A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne