50% des océans auront changé de couleur d’ici 2100

Une étude récemment menée par le MIT montre que plus de la moitié des océans va changer de couleur en surface d’ici la fin de notre siècle. Si l’information peut sembler anecdotique, elle est en réalité liée aux changements climatiques et leurs effets sur le phytoplancton, et donc, sur tout l’équilibre de la chaîne alimentaire.


Les mers subtropicales bleues le seront plus encore, et les mers froides des pôles se teinteront de vert, l'augmentation de la chaleur aidant à la prolifération du phytoplancton dans ces zones. Crédit photo: Manon Jack @ManonJackPhotographer

La couleur des océans dépend de comment les rayons du soleil rentrent en interaction avec l’eau et les éléments qu’elle contient; les molécules d’eau absorbent la majorité de la lumière, sauf les rayonnements bleus, qui de ce fait sont réfléchis.


Mais les organismes présents dans l’eau peuvent absorber ou réfléchir différemment la lumière; les eaux riches en algues microscopiques apparaissent plus vertes, et c’est parce que le phytoplancton contient de la chlorophylle; le pigment absorbe donc les rayonnements dans le bleu pour réaliser la photosynthèse, et la couleur de l’algue apparaît plus à la surface de l’eau. Des satellites prennent des mesures sur la couleur des océans, et c’est ce qui apporte beaucoup d’informations sur la chlorophylle et donc le phytoplancton dans nos océans.


Ce que les chercheurs du MIT ont étudié, c’est les effets du changement climatique sur les écosystèmes, et donc sur le phytoplancton; ils ont développé un modèle pour simuler la croissance de différentes espèces de phytoplancton en fonction des variations de température (+1,5°C dans le meilleur des cas d’ici une centaine d’années, plus 3°C selon le schéma actuel). Ainsi, ils ont prévu comment le phytoplancton absorbera et réfléchira la lumière, et donc, la teinte que devraient prendre les eaux en surface.


Le résultat montre que 50% des océans sont touchés, et que les régions bleues, les régions subtropicales, deviendront encore plus bleues, car il y aura de moins en moins de phytoplanctons. Les régions vertes, notamment au niveau des pôles, deviendront encore plus vertes; les températures, plus chaudes, favoriseront la prolifération du phytoplancton.


Le modèle développé par les chercheurs du MIT suggère que les changements ne seront pas vraiment visibles à l’oeil nu, mais cela affectera le reste de la chaîne alimentaire, supportée par le phytoplancton, et les conséquences pourraient être graves.


#étude #MIT #phytoplancton #océan #couleur #couleurdesocéan #rechauffementclimatique #climatechange #research #terradarwin

A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne