Épandage de pesticides: huit ONG déposent un recours devant le Conseil d'État

La fronde est de plus en plus grande concernant la nouvelle réglementation sur l'usage des pesticides à proximité des habitations. Ce mardi, huit ONG ont déposé un recours devant le Conseil d'État affirmant que les distances minimales d'épandage, imposées au 1er janvier dernier, étaient loin d'être suffisantes pour protéger la santé des riverains.


Depuis le 1er janvier 2020, les agriculteurs doivent respecter une distance minimale de plusieurs mètres (5, 10 ou 20 selon les cultures) entre les zones traitées et les habitations à proximité. Pour autant, cette nouvelle réglementation est loin de satisfaire tout le monde.


Ce mardi, huit ONG, à savoir Eau & Rivières de Bretagne, France Nature Environnement, Générations Futures, Alerte des médecins sur les pesticides (AMLP), le collectif des victimes de pesticides de l'ouest, Vigilance OGM Charentes, l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir et enfin l'union syndicale Solidaires, ont déposé un recours devant le Conseil d'État.


Elles s'opposent notamment à l'arrêté imposant une distance minimale d'épandage, loin d'être suffisante à leurs yeux, mais aussi au décret sur les chartes de bon voisinage.


Les ONG en question qualifient la nouvelle réglementation de "mesurette", et précisent qu'elle ne protègera pas les "travailleurs" ni les riverains ou encore l'environnement et "les ressources en eau".


Le Conseil d'État statuera prochainement sur ce nouveau recours.




A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne