Énergies: Les centrales nucléaires n'ont pas d'avenir... sauf pour l'État français

Décidément, depuis les dernières déclarations du président Emmanuel Macron concernant les manifestations récurrentes dans le pays, on a bien du mal à savoir à quoi va ressembler le Plan Pluriannuel de l'Énergie (PPE) pour les années à venir. Alors que le gouvernement avait annoncé un changement de cap par rapport à ses prédécesseurs, on a finalement l'impression que le nucléaire reste dans les bonnes grâces de l'État.


Une centrale nucléaire. Crédit photo: Nixki

Souvenez-vous c'était l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron: ramener la part du nucléaire à 50% d'ici 2025 au profit des énergies renouvelables. Oubliez tout ça, ce n'est déjà plus d'actualité. Malgré le placement d'un des écologistes les plus populaires de France, à savoir Nicolas Hulot, au poste de ministre, la magie n'a pas opéré. Les deux hommes ont d'abord repoussé l'échéance du projet à 2035 avant de se séparer définitivement. L'ex-ministre de la transition écologique avait d'ailleurs fustigé le gouvernement et son principal représentant en parlant d'un "diagnostic différent du sien concernant l'état de la planète". Mais aujourd'hui ce qui inquiète, c'est bien l'avenir de nos centrales nucléaires. Même si aucune annonce officielle n'a vu le jour pour le moment, il semblerait lorsqu'on lit entre les lignes, que seules quelques centrales fermeront et pas avant 2028. Un pas bien timoré vers ce que tout le monde appelle aujourd'hui la transition énergétique.


De plus, et c'est à souligner, le gouvernement réfléchit d'ores et déjà à construire des EPR. Entendez par là des réacteurs nucléaires "nouvelle génération". Ok... Mais pour les énergies renouvelables. Apparemment ce n'est pas le souci premier. Malheureusement pour Emmanuel Macron, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) vient tout juste de monter au créneau. Les experts estiment que cette décision est aberrante. Ces nouveaux réacteurs sont encore plus coûteux que les anciens et ne présentent pas plus de garantie en ce qui concerne la production électrique et pire la pollution des sols. Pour l'ADEME, l'option la plus compétitive passe obligatoirement par les énergies renouvelables. "C’est la meilleure façon de produire une électricité à un coût réduit et qui soit la moins chère possible pour les Français" souligne l'agence.


Reste à savoir quel est l'intérêt du gouvernement à continuer avec le nucléaire? Une option plus couteuse, moins productive, plus polluante et une nouvelle fois issue d'une vision à court terme. Comme d'habitude, nous avons bien du mal à voir ce que le président Macron aime tant dans le nucléaire...




A partir de

4,95€

COUVERTURE 1.jpg

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
jj.jpg
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône YouTube

#TERRADARWIN

© 2019 Terra Darwin 

Use of this Website (including any and all parts and components) constitutes your acceptance of these Terms of Use and Privacy PolicyAd Choices.

Terra Darwin est membre du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne